D. Djaoui, Une spécialisation des bras du Rhône

Une spécialisation des bras du Rhône en fonction des marchandises?

D. Djaoui (Musée départemental Arles antique)

 La section consacrée au commerce, dans l’extension du musée départemental Arles antique, s’appuie en grande partie sur les découvertes subaquatiques réalisées aux Saintes-Maries-de-la-Mer et dans le Rhône. Sur ces deux sites, les missions de carte archéologique dirigées par le Drassm ont localisé des épaves et délimité des zones où gisent de nombreux vestiges. À ce maillage archéologique, le renflouage del’épave Arles-Rhône3, recouverte de 900m3 d’amphores et de céramiques, a apporté des données quantitatives de premier ordre. Définir la provenance, le contenu, l’usage de ces artefacts donne des clefs nouvelles pour comprendre les flux commerciaux de l’Antiquité et la place occupée par Arles dans ces échanges.

Le commerce à Arles au Haut-Empire

Enregistrement audio


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.