Atelier doctoral – Appel à candidature (avant le 29 février 2016)

Atelier de formation doctorale

Comment faire respecter et rendre accessible à tous le milieu naturel et le patrimoine des territoires deltaïques et embouchures urbanisés.

Centre d’études alexandrines, Alexandrie, 22 au 26 mai 2016

Les milieux deltaïques urbanisés, au contact entre terre et mer, sont des territoires complexes, marqués par une longue histoire et aujourd’hui en phase de transformation accélérée. Le groupe CIRILI (City, River, Littoral. The extension of transportation infrastructure in delta areas) propose une étude pluridisciplinaire de ces territoires sur la longue durée, sous l’angle des circulations qu’ils connaissent (http://cirili.hypotheses.org). Il travaille à partir de quatre exemples méditerranéens : les deltas et embouchures du Guadalquivir, du Nil, du Rhône et du Tibre. Une telle recherche a une visée concrète : éclairer par des connaissances scientifiques précises (du milieu naturel et de ses évolutions, du patrimoine archéologique, de l’histoire économique et sociale sur la longue durée, de la société actuelle) les acteurs des politiques territoriales pour qu’ils soient mieux en mesure d’accompagner les transformations sans qu’elles nuisent au milieu, au patrimoine et aux hommes.

Les travaux du groupe ont donné lieu à un colloque international sur « Le rôle des voies d’eau dans les milieux deltaïques et embouchures urbanisés » tenu en mai 2015 à Rome, une table-ronde sur « Les conséquences des mobilités sur l’environnement dans les territoires deltaïques et les embouchures urbanisés » à Arles (France) du 10 au 12 décembre de la même année et une autre sur le rôle des infrastructures de transport dans le développement économique et l’intégration du patrimoine environnemental et culturel de ces territoires qui est prévue à Sanlúcar de Barameda (Espagne), du 4 au 6 avril 2016.

L’atelier de formation proposé du 22 au 26 mai à Alexandrie conclut ce cycle d’études. Il est ouvert à une quinzaine d’étudiants sélectionnés sur dossier, du Master 2 jusqu’au jeune docteur ayant soutenu sa thèse depuis moins de trois ans. Le logement et l’hébergement est pris en charge par les organisateurs, le voyage reste à la charge des étudiants. Une aide au voyage pourra être exceptionnellement consentie à un petit nombre d’entre eux si leur université (via les écoles doctorales et les laboratoires) n’est pas en mesure de les aider (fournir une attestation de l’université).

Sur cinq jours, avec une particulière attention à l’exemple du delta du Nil, mais également des moments consacrés aux autres fleuves, leçons de spécialistes alterneront avec interventions des étudiants à partir de leurs propres travaux et visites sur le terrain. Les formateurs viendront du milieu des sciences humaines et sociales et des sciences de la vie et de la terre, ainsi que de la conservation et tutelle du patrimoine. Au moins 5 d’entre eux seront présents durant l’ensemble de la semaine de formation et encadreront les étudiants, pendant que quelques leçons seront dispensées en visioconférences. Les thématiques des ressources en eau, de la conservation du patrimoine monumental et de l’accessibilité des populations locales aux richesses de leur territoire, de la formation citoyenne au respect de cet environnement fragile (à travers des expériences pédagogiques menées auprès des enfants des écoles) seront plus particulièrement abordées. Les interventions se feront en anglais ou en français avec support écrit d’un PowerPoint dans l’autre langue.

Les dossiers, comportant une lettre de motivation, un curriculum vitae, et une lettre de soutien à la candidature pour cet atelier par un enseignant-chercheur ou chercheur devront parvenir sous format électronique aux deux adresses suivantes gvertecchi(at)gmail.com et direction(at)efrome.it, au plus tard le 29 février 2016. Les candidats seront informés du choix du comité scientifique au plus tard le 15 mars 2016.

 

Pour le comité scientifique:

Giulia Caneva (CROMA-Roma Tre)
Marie-Brigitte Carre (CCJ-Aix-Marseille)
Marie-Dominique Nenna (CEAlex)
Simon Keay (BSR-University of Southampton)
Lázaro Lagóstena Barrios (UCA)
Nicolas Morales (CVZ)
Corinne Rousse (CCJ-Aix-Marseille)
Renato Sebastiani (SSBAR)
Catherine Virlouvet (EFR)


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 03/10/2016

    […] de ces territoires sur la longue durée, sous l’angle des circulations qu’ils connaissent http://cirili.hypotheses.org/299. Il travaille à partir de quatre exemples méditerranéens : les deltas et embouchures du […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *